Deux femmes psychanalystes

Anna Freud

Née à Vienne en 1895, Anna Freud fut la dernière des six enfants du célèbre Sigmund Freud. Elle est décédée à Londres en 1982 après avoir connu une brillante carrière. Psychanalyste comme son père, ses champs d’intérêt étaient la psychanalyse de l’enfant et de l’adolescent, et elle s’intéressait aussi à l’enseignement. Elle fut membre d’importantes associations : la Société psychanalytique de Vienne, la Société britannique de psychanalyse et l’International Psycho-Analytical Association. La psychanalyste fut faite prisonnière par les nazis en 1938, après l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne. Suite à cet épisode, Anna Freud décida de s’installer à Londres avec ses parents, et elle y exerça plusieurs métiers : secrétaire, garde-malade, et porte-parole de son père jusqu’à la mort de ce dernier. Elle participa aussi à la vulgarisation des travaux de celui-ci.

 

Alors qu’elle oeuvrait au sein de la Société britannique de psychanalyse, Anna Freud fut confrontée aux théories de Melanie Klein, qui s’intéressait également à la psychanalyse des jeunes. Anna Freud défendait la théorie selon laquelle il est possible d’exercer une influence sur l’ego -- qu’on appelle aussi le moi --  au cours de son développement. Elle affirmait qu’on ne peut connaître l’ego d’un enfant en ne faisant qu’observer celui-ci se prêter à un jeu. La psychanalyste croyait également que les jeux ludiques et les dessins ne permettaient pas à eux seuls de découvrir l’inconscient de l’enfant. Melanie Klein, quant à elle, croyait que la simple observation de l’enfant s’adonnant à des activités ludiques était suffisante pour prendre connaissance des conflits intérieurs de ce dernier.

 

Anna Freud pensait également que l’enfant était très dépendant de sa famille, au point où, de façon générale, celui-ci n’était même pas conscient de ses problèmes ou des raisons qui avaient poussé ses parents à l’amener en consultation.

 

Avec son amie Dorothy Burlingham, Anna Freud mit sur pied, en 1952, la Hampstead Child Therapy Clinic. Cette institution de thérapie et de recherche sur le développement de la personnalité de l’enfant porte aujourd’hui le nom de l’Anna Freud National Centre for Children and Families.

 

Karen (Danielsen) Horney

Née à Hambourg en 1885, de parents d’origines norvégienne et hollandaise, Karen Horney a étudié la médecine à Berlin où elle devint une psychanalyste très influente. Elle s’est vite intéressée aux idées de Sigmund Freud. En 1920, avec d’autres psychanalystes, elle fonda l’Institut de psychanalyse de Berlin. Elle s’impliqua dans la rédaction d’articles de revues freudiennes, dans divers congrès et dans la formation de nouveaux psychanalystes.

 

En 1932, elle fut invitée à travailler à l’Institut psychanalytique de Chicago et elle quitta l’Allemagne. Deux ans plus tard, elle alla s’installer à New York pour travailler au sein de l’Institut psychanalytique de New York. Karen Horney s’éloigna de plus en plus du freudisme dans ses travaux. Par exemple, dans son ouvrage intitulé La personnalité névrotique de notre temps, publié en 1937, elle présentait les déterminants culturels de la personnalité névrotique sans prendre en considération la théorie freudienne des névroses. La névrose est un terme employé pour désigner la conscience des souffrances psychiques d’un individu, sans manifestation d’altération de sa raison. Un autre ouvrage, Voies nouvelles de la psychanalyse, publié en 1939, critiquait des concepts propres au freudisme (comme le complexe d’Œdipe, la libido et le surmoi). Le concept d’Œdipe est le désir inconscient d’avoir une relation sexuelle avec le parent de sexe opposé et de vouloir la mort de l’autre parent. La libido correspond aux pensées d’un individu lors d’une pulsion sexuelle. Le surmoi est un élément psychique permettant à un individu de se défendre contre ses pulsions.

 

Karen Horney fut renvoyée de l’Institut psychanalytique de New York en raison de ses critiques du freudisme. Elle créa alors l’Association pour le progrès de la psychanalyse. La psychanalyste dirigea également l’Institut américain de psychanalyse à New York. Elle rédigea par la suite encore plusieurs ouvrages sur la névrose. Elle est décédée à New York en 1952.

 

 

Pamela TYTELL, « FREUD ANNA - (1895-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 2 mars 2019. URL : http://www.universalis-edu.com.acces.bibl.ulaval.ca/encyclopedie/anna-freud/ 


René DIATKINE, « NÉVROSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 3 mars 2019. URL : http://www.universalis-edu.com.acces.bibl.ulaval.ca/encyclopedie/nevrose/

 

Yvon BRÈS, « HORNEY KAREN - (1885-1952) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 2 mars 2019. URL : http://www.universalis-edu.com.acces.bibl.ulaval.ca/encyclopedie/karen-horney/

 

Wikimedia. (2016). Karen Horney 1938 [Image en ligne]. Repéré à https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/Karen_Horney_1938.jpg

 

 

 

Please reload

Recent Posts

October 27, 2019

Please reload

Archive

Please reload

Tags