L’histoire du DSM

April 14, 2019

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, connu sous l’acronyme DSM pour Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, est un outil de travail très prisé par le milieu de la santé mentale. Il a été élaboré au XXe siècle, aux États-Unis, par l’American Psychiatric Association (APA), pour mieux classifier les troubles de santé mentale. Le DSM n’est pas le premier ouvrage portant sur les différents problèmes et symptômes de santé mentale. Un autre outil de classification très connu est le CIM, la Classification internationale des maladies créée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

 

Avant le DSM

Aux États-Unis, les chercheurs en santé mentale se sont employés pendant longtemps à recueillir des statistiques sur les troubles mentaux. C’est finalement le recensement de 1840 qui a accouché de la première compilation de données sur la proportion de « fous » au pays. Puis, en 1880, les Américains ont classifié les troubles de santé mentale en sept catégories : la manie, la mélancolie, la monomanie, la parésie (paralysie partielle des muscles), la démence, la dipsomanie (périodes d’abus d’alcool, suivies de périodes d’abstinence) et l’épilepsie.

En 1917, l’American Medico-Psychological Association, devenue l’American Psychiatric Association en 1921, et la National Commission on Mental Hygiene ont entrepris ensemble de recueillir des statistiques auprès d’instituts psychiatriques. Ces deux organisations ont ensuite travaillé avec la New York Academy of Medicine pour concevoir une classification nationale des troubles psychiatriques. Celle-ci est venue s’insérer dans la gamme des outils utilisés pour diagnostiquer ces troubles chez les patient présentant des symptômes psychiatriques ou neurologiques.

 

Après la Deuxième Guerre mondiale, l’Armée américaine a conçu une nouvelle classification des troubles de santé mentale dans le but d’inclure les troubles psychiatriques des militaires et vétérans, dont les troubles psychophysiologiques, les troubles de personnalité et les troubles de santé mentale graves. À la même époque, l’OMS vient introduire pour la première fois une section consacrée aux troubles de santé mentale dans sa sixième édition du CIM, cette dernière incluant également les troubles de santé mentale diagnostiqués chez les militaires et les vétérans.

 

DSM-I

 

L’APA s’est d'ailleurs inspirée du CIM-6 pour élaborer sa première édition du DSM, son tout premier manuel reconnu utilisé par les professionnels de la santé pour diagnostiquer les troubles mentaux. Le DSM-l recensait, classifiait et décrivait les différents troubles mentaux. Un terme revenait souvent dans cet ouvrage, le mot « réaction » employé par le psychiatre Adolf Meyer. Ce dernier croyait que les troubles de santé mentale étaient causés par des réactions de la personnalité à des facteurs psychologiques, sociaux et biologiques.

 

DSM-II

 

Le DSM-ll était semblable en tout point à la première version de l’ouvrage, à une seule exception : le terme « réaction » est retiré. Et l’APA n’a apporté dans cette version aucunes précisions sur les diagnostics, malgré plusieurs efforts de l’OMS et du psychiatre britannique Erwin Stengel pour mieux faire comprendre les troubles de santé mentale auprès de la population, et pour mieux définir les critères diagnostiques présentés dans le DSM-I.

 

DSM-III

 

Publié en 1980, cette version comprend plusieurs changements par rapport à la version précédente : des critères diagnostiques plus explicites, un système d’évaluation diagnostique et un guide pour expliquer les causes des troubles mentaux. Le DSM-lll a innové en étant publié non seulement pour les chercheurs, mais aussi pour les cliniciens.

 

DSM-III-R

 

Publié en 1987, le DSM-III-R (R pour révisé) est venu clarifier les critères diagnostics du DSM-III.

 

DSM-IV

 

Cette quatrième édition du DSM, publiée en 1994, se distingue par une réorganisation des troubles de santé mentale et par des changements apportés aux critères diagnostiques. L’APA et l’OMS ont travaillé de concert afin de réduire les divergences entre le DSM et le CIM.  

 

DSM-V

 

Plusieurs modifications majeures sont apportées DSM-IV par cette nouvelle version publiée en 2013. Entre autres, dans la catégorie des troubles du développement, le terme retard mental est remplacé par déficience intellectuelle. Une nouvelle catégorie est créée -- les troubles du spectre de l’autisme -- pour regrouper l’autisme, le syndrome d’Asperger, le trouble désintégratif de l’enfance et le trouble envahissant du développement non spécifié. Les troubles d’apprentissage regroupent, entre autres, la dyscalculie et la dyslexie. Auparavant, ces troubles ne faisaient partie d’aucune catégorie commune. Quant à la catégorie des troubles psychotiques, la version antérieure du DSM présentait des sous-types de la schizophrénie, comme le sous-type catatonique ainsi que le sous-type indifférencié. Le DSM-V a aboli ces sous-catégories.

 

Un prochain article de Neuropresse traitera plus en profondeur de l’histoire du DSM. Restez à l’affût!

 

Références

Amazon. (2019). Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Dsm-Iii-R Revised Edition [Image en ligne]. Repéré à https://www.amazon.com/Diagnostic-Statistical-Manual-Disorders-Dsm-Iii-R/dp/089042019X  

 

Amazon. (2019). DSM-II Diagnostic And Statistical Manual of Mental Disorders [Image en ligne]. Repéré à https://www.amazon.com/DSM-II-Diagnostic-Statistical-Manual-Disorders/dp/B001BHPDA8

 

Amazon. (2019). DSM-III. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (Third Edition) [Image en ligne]. Repéré à https://www.amazon.com/DSM-III-Diagnostic-Statistical-Manual-Disorders/dp/B000P1A7CK

 

American Psychiatric Association. (2018). DSM History. Repéré à https://www.psychiatry.org/psychiatrists/practice/dsm/history-of-the-dsm

 

Di Vittorio, P., Minard, M. et Gonon, F. (2013). Les virages du DSM : enjeux scientifiques, économiques et politiques. Hermès, La Revue, 2(66), 85-92. Repéré à https://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2013-2-page-85.htm?contenu=article

 

National Eating Disorders Association. (2018). New in the DSM-5: Binge Eating Disorder [Image en ligne]. Repéré à https://www.nationaleatingdisorders.org/blog/new-dsm-5-binge-eating-disorder

 

Paper Masters. (s.d.). DSM-IV [Image en ligne]. Repéré à https://www.papermasters.com/dsm-iv.html

 

Psychiatrie Online. (2019). DSM I [Image en ligne]. Repéré à https://dsm.psychiatryonline.org/doi/abs/10.1176/appi.books.9780890420331.dsm-i

 

Di Vittorio, P., Minard, M. et Gonon, F. (2013). Les virages du DSM : enjeux scientifiques, économiques et politiques. Hermès, La Revue, 2(66), 85-92. Repéré à https://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2013-2-page-85.htm?contenu=article

Please reload

Recent Posts

Please reload

Archive

Please reload

Tags